Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Le mythe de Tahiti et l’imaginaire de l’Occident. -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1767-1819. Un ordre nouveau | Le mythe de Tahiti et l’imaginaire de l’occident

Le mythe de Tahiti et l’imaginaire de l’Occident.

En effet, malgré le récit néanmoins nuancé de son périple, qui sera publié à Paris en 1771, Bougainville déclencha en Europe un enthousiasme délirant pour la Nouvelle Cythère. Alors qu’il visait par sa publication à relancer l’effort colonial français, les philosophes et les pamphlétaires ne retinrent de celle-ci que le mythe de la condition humaine à Tahiti, leur facilitant par comparaison une critique de la civilisation européenne.

Le « Supplément au Voyage de Bougainville » de Denis Diderot (voir doc), pamphlet brillant par son esprit et sa verve, est sans conteste le plus célèbre : se démarquant des théories de Rousseau sur la bonté naturelle des hommes (voir doc), Diderot prône, au-delà du débat entre une humanité naturellement bonne ou mauvaise, le fait que le bonheur de celle-ci réside principalement dans l’excellence des lois qui la régissent.

L’idée de bonheur qu’aura donc concrétisée pour les philosophes l’exemple de Tahiti, île tropicale envoûtante et aux mœurs si douces et accueillantes, se perpétuera dans la littérature à la suite de Bougainville. Et ceci malgré le fait que le primitivisme doux de Tahiti trouvera rapidement son revers ailleurs en Polynésie, après les décès tragiques de Marion du Fresne chez les Maoris de Nouvelle-Zélande et de Cook aux Hawaii.

Emise pour la première fois par Bougainville, cette idée de bonheur à Tahiti continuera, certes encore, d’alimenter l’imaginaire de l’Occident, poursuivi par une quête perpétuelle d’un bonheur perdu à retrouver… Le mirage polynésien continuera de faire rêver jusqu'à nos jours : en littérature avec H.Melville, P.Loti, V.Segalen, R.L.Stevenson, S.Maugham ou G.Simenon ; par le vécu de célébrités avec les mutins de la Bounty, P.Gauguin, A.Gerbault ou J.Brel pour n’en citer que quelques-uns.

[P.de Deckker, chapitre 1, volume 6, Encyclopédie de la Polynésie]


Poetua de Raiatea, dessin de Webber

Retour en haut de page