Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - L’expansion commerciale allemande -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1880-1885. Le Conseil colonial | Contexte économique | L’expansion commerciale allemande



Le contexte économique

L’expansion commerciale allemande


Malgré le scepticisme du chancelier Bismarck, l'Allemagne se lança, à partir de 1880, dans une politique d'expansion coloniale peu cohérente et encore moins profitable. Comme les États-Unis, cependant, elle imposait une présence non négligeable sur la place océanienne. La "Weltpolitik" se traduisit ici par un mode atténué d'impérialisme économique qui s'exprimait surtout à travers des compagnies commerciales comme celle de Hernsheim aux îles Marshall, la Compagnie de la Nouvelle-Guinée, ou la Société commerciale de l'Océanie à Tahiti. La convention germano-anglaise de 1886 octroya une bonne partie du Pacifique occidental au IIème Reich dont un quart de la Nouvelle- Guinée, les Salomon (plus tard cédées à l'Angleterre) et l'archipel Bismarck. Une transaction avantageuse avec l'Espagne assura, en 1898, l'achat des Carolines et des Mariannes. En Polynésie, l'Allemagne, après bien des péripéties, obtint en 1899 les deux grandes îles d'Upolu et Sava, aux Samoa.

[P. Lagayette, chap. 2, vol. 7, Encyclopédie de la Polynésie]


La société commerciale de l'océanie

Retour en haut de page