Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Pomare V (1839-1891) -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1880-1885. Le Conseil colonial | Personnages remarquables | Pomare V (1839-1891)



Pomare V (1839-1891)

Né le 3 novembre 1839 à Taravao, ce fils dePomare IV avait pour nom Teratane mais en 1855 il adopta celui de son frère aîné Ariiaue qui venait de décéder.

En 1857, il épousa Temarii a Teururai, princesse de Huahine, mais en divorça quatre ans plus tard. Sa famille arrangea en 1875 une nouvelle union, avec sa cousine Marau Salmon. Cette union était surtout politique et permettait une alliance opportune entre la royauté, l'aristocratie du commerce et l'Église protestante.

Ariipaea abandonna très vite Marau et refusa de reconnaître le premier enfant qui lui était né en 1879. Il était alors roi depuis deux ans et ne marquait guère plus d'intérêt pour le gouvernement de ses États, multipliant les dettes de jeu, les fêtes et les beuveries. Lorsqu'on 1880 le commandant Isidore Chessé lui proposa de réunir ses États à la France, donc d'abdiquer, Pomare accepta à condition de bénéficier des règles de l'ancienne étiquette et d'une pension équivalente à la liste civile qu'on lui attribuait jusque-là. L'agrément de certains chefs de Tahiti ayant été également obtenu, Tahiti devint une colonie française. Pomare V vécut dans le palais de Tarahoi qui avait été achevé et meublé en 1883. Il continua d'y mener une vie souvent déréglée et mourut le 12 juin 1891.

Retour en haut de page