Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Ari'itaimai (1821-1897) -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1880-1885. Le Conseil colonial | Personnages remarquables | Ari'itaimai (1821-1897)


Ari'itaimai (1821-1897)

Grande cheffesse tahitienne du clan des Teva. Fille du Grand Tati, chef de Papara, et de Atiau Vahiné, du clan des Marama, Ari'itaimai était de haute naissance. Adoptée par la femme de Pomare II, elle fut élevée avec la princesse Aimata, dont elle demeura l'amie intime. En 1842, c'est pour elle qu'on suspendit pour quelques jours la loi de 1837 interdisant aux Européens d'épouser des Tahitiennes : Ari'itaimai épousa Alexander Salmon. Le couple joua un grand rôle, politique et économique. En tant que cheffesse, Ari'itaimai dirigeait le district de Papara, mais aussi ceux de Ha'apiti et de Teavaro (Moorea). Elle usa de son amitié avec la reine pour tenter de mettre fin au conflit avec les Français. Sur le plan économique, elle sut, avec son mari, mettre en valeur ses immenses domaines.

Enfin, grâce à l'historien Henry Adams, elle rédigea des « Mémoires » à la gloire des Teva, document très important pour connaître l'Histoire de Tahiti (voir doc).

Autre nom : Ari'ioehau a Tati.

Retour en haut de page