Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - PRITCHARD Georges -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1824-1880 . La première assemblée législative | 1824-1842 . Le "Royaume des Pomare" | Les personnages remarquables | PRITCHARD Georges

1824-1842 Le "Royaume des Pomare"

Les personnages remarquables

PRITCHARD Georges (1796-1883).

Pasteur anglais, ordonné en 1824 et envoyé la même année en mission d'évangélisation à Tahiti par la London Missionary Society. En quelques années, cet homme énergique et entreprenant apprit la langue tahitienne et devint l'interprète de la reine Pomare IV auprès des hôtes de passage. Conseiller influent, il sut également attirer la bienveillance de la souveraine sur les intérêts de l'Église protestante et de ses compatriotes. On put mesurer l'ascendant de Pritchard aux déboires des pères Caret et Laval qui tentèrent de fonder une mission catholique à Tahiti en novembre 1836 et en janvier 1837. Bien que soutenus par le consul des États-Unis, Jacques Moerenhout, ils furent chaque fois évincés sur la demande de Pritchard.

Attentif au bon accueil des navires britanniques de passage (celui du commandant Fitz-Roy notamment), Pritchard obtint d'être nommé consul d'Angleterre à Tahiti. Installé dans le quartier de Paofai, à l'emplacement du siège actuel de l'Église évangélique, il renonça à son ministère religieux pour gérer une maison de commerce et une pharmacie. A la suite de l'intervention de l'amiral Dupetit-Thouars visant à faire respecter la liberté de culte à Tahiti, Pritchard réussit à persuader la reine d'édicter une loi interdisant le culte catholique dans ses États. Il obtint aussi qu'elle adressât plusieurs demandes de protectorat au Foreign Office et comme celui-ci tardait à répondre, il alla lui-même présenter sa requête à Londres.

En septembre 1842, pendant son absence, Dupetit-Thouars revint et instaura le Protectorat français. Refusant de reconnaître le nouveau statut de Tahiti et toujours fort de son alliance avec Pomare IV, Pritchard suscita la résistance tahitienne à l'occupation française, alors même que le gouvernement britannique avait accepté le protectorat français. Le 2 mars 1844, le consul anglais fut arrêté par le commandant d'Aubigny sur ordre du gouverneur Bruat puis expulsé et remis au commandant du Cormorant qui mouillait en rade de Papeete. L'arrestation de Pritchard provoqua une certaine émotion en Angleterre mais, la France ayant promis un dédommagement financier (jamais réglé), son exil à la mission des Samoa fut accepté. Il y resta jusqu'en 1856, puis rentra en Angleterre poursuivre son ministère et vécut ses derniers jours près de Brighton.

[Dictionnaire illustré de la Polynésie, sous la direction de F. Merceron]

TATI le Grand 0 < PARAITA 1 < HITOTI A MANUA 2 < PRITCHARD Georges 3 < MOERENHOUT Jacques Antoine 4

Retour en haut de page