Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - MOERENHOUT Jacques Antoine -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1824-1880 . La première assemblée législative | 1824-1842 . Le "Royaume des Pomare" | Les personnages remarquables | MOERENHOUT Jacques Antoine

1824-1842 Le "Royaume des Pomare"

Les personnages remarquables

MOERENHOUT Jacques Antoine (1797-1879).

Commerçant, écrivain et diplomate belge qui joua un rôle important dans l'établissement du Protectorat français sur Tahiti en 1842. Moerenhout était né en 1797 dans une province flamande qui venait d'être incorporée à la France. C'est ainsi qu'en 1812 il put s'engager en cachant son jeune âge comme dessinateur dans un bataillon de sapeurs de la Grande Armée. La paix rétablie en Europe, après la chute de Napoléon dont il resta toute sa vie un admirateur, Moerenhout travailla dans des maisons de commerce à Anvers pendant une dizaine d'années avant de s'expatrier au Chili.

Il partit en décembre 1828 comme subrécargue sur une petite goélette, à destination de Tahiti, où il s'installa, bien qu'il trouvât que c'était « un pays peu civilisé, où personne ne respecte sa parole et les affaires tiennent de la piraterie ». Suite à des démarches effectuées pendant un voyage à Washington, Moerenhout fut nommé en 1834 consul américain à Tahiti. Mais lorsque les amiraux et les missionnaires français commencèrent à s'intéresser sérieusement à la Polynésie, Moerenhout devint leur allié enthousiaste, si bien que le gouvernement américain le démit de ses fonctions en 1838. Le gouvernement français le nomma alors consul de France. Dès lors, Moerenhout œuvra avec habileté et acharnement pour pousser les chefs tahitiens à accepter un protectorat français. En septembre 1842, l'amiral Dupetit-Thouars, qui venait de prendre possession des Marquises, se laissa persuader par Moerenhout que le temps était favorable à une intervention à Tahiti et, après la soumission de la reine Pomare IV, il le nomma tout naturellement commissaire du gouvernement français et chef du gouvernement provisoire.

Après la ratification du Protectorat, Moerenhout fut remplacé par Bruat, mais il resta l'éminence grise de celui-ci avec le titre de directeur des Affaires indigènes, sujet qu'il connaissait bien mieux que son supérieur. Lorsque les Tahitiens s'insurgèrent et prirent les armes, Moerenhout se fit nommer chef de la police et gouverna ainsi plus efficacement le pays. Il faut donc le considérer comme le principal responsable de l'arrestation et de l'expulsion du consul anglais Pritchard en mars 1844, acte qui émut tant l'Angleterre.

Le gouvernement français, en sorte de réparation assez justifiée, mit fin à son tour au proconsulat de Moerenhout à Tahiti. Il fut envoyé comme consul de France tout d'abord à Monterey et ensuite dans un petit bourg de 5000 âmes, dans la région désertique et inhospitalière, au sud de la Californie, qui s'appelait Los Angeles. Moerenhout y mourut en 1879 totalement oublié à Tahiti qui pourtant sans son action, ne serait jamais devenue un territoire français.

Pour la postérité Moerenhout est avant tout l'auteur d'un ouvrage classique, qui porte le titre poétique de « Voyages aux îles du Grand Océan », paru en 1837. Les lecteurs contemporains se passionnèrent pour les chapitres sur l'ancienne civilisation tahitienne, car c'était, la première description en français si complète et détaillée.

En fait, .J.A. Moerenhout reprenait des extraits de « Polynesian Researches », ouvrage du missionnaire anglais William Ellis, paru à Londres en 1829, et du manuscrit de J.M. Orsmond, connu aujourd'hui sous le titre de « Tahiti aux Temps anciens ». En revanche. Moerenhout faisait œuvre originale lorsqu'il racontait les événements historiques auxquels il avait été mêlé entre 1829 et 1846. Ces chapitres, qui occupent un tiers du volume constituent un témoignage d'un intérêt capital.

[Dictionnaire illustré de la Polynésie, sous la direction de F. Merceron]

TATI le Grand 0 < PARAITA 1 < HITOTI A MANUA 2 < PRITCHARD Georges 3 < MOERENHOUT Jacques Antoine 4

Retour en haut de page