Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - 1768 – L.A de Bougainville, inventeur du mythe. -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Les événements marquants | 1767-1819. Un ordre nouveau | 1768 - L.A de Bougainville, inventeur du mythe

1768 – L.A de Bougainville, inventeur du mythe.


Le Dolphin de S.Wallis est attaqué par les Tahitiens dans la baie de Matavai

La grande rivalité franco-anglaise qui marqua le XVIIIe siècle sur mer s’est traduite aussi dans l’exploration, et Louis XV, qui s’intéressait à la géographie, souhaitait assurer une présence française dans le mouvement des découvertes. Ce fut l’origine du premier tour du monde effectué par un officier français. Louis-Antoine de Bougainville (1729- 1811). Avec ce voyage commença véritablement un nouvel âge de l’exploration, l’âge scientifique, dont les méthodes et les instruments ne cessèrent de se perfectionner jusqu'à l’époque contemporaine. Pour la première fois en effet, Bougainville emmena avec lui sur la Boudeuse et l’Étoile, une petite équipe de savants : un médecin naturaliste, Philibert Commerson, chargé de tout le secteur des sciences naturelles, un astronome, Pierre Antoine Véron, un ingénieur cartographe, Romainville.

Louis-Antoine de Bougainville

Parti de Nantes le 15 novembre 1766, Bougainville suivit la route traditionnelle par l’Atlantique Sud et le détroit de Magellan. Le 26 janvier 1768 il entrait dans le Pacifique et prenait le cap au nord-ouest pour rechercher sans succès la mythique terre de Davis que l’on situait dans les parages de l’île de Pâques. La traversée des Tuamotu ne permit pas d’aborder en raison de l’état de la mer et le 2 avril, les deux navires arrivaient en vue de Tahiti pour y effectuer une escale qui allait marquer une date capitale dans l’histoire de la découverte de la Polynésie. Pendant dix jours, Bougainville observa la société tahitienne avec des préoccupations déjà ethnographiques et, au moment de quitter l’île, il embarqua à sa demande un jeune chef, Ahutoru, qui fut ainsi le premier Tahitien à venir en Europe. De ces contacts naquit, sous la plume de Bougainville, la première description faite par un Européen de la société et des mœurs de Tahiti, sur lesquelles Ahutoru avait fourni à son ami une masse d’informations. Description d’ailleurs assez réaliste car le navigateur constata que, si Tahiti était un pays enchanteur et constituait une sorte de paradis terrestre, ses habitants ne vivaient en aucune manière, comme le crurent naïvement quelques philosophes, dans l’état de nature. Bougainville, rentré en France en 1769, publia deux ans plus tard un récit (voir doc) de son voyage qui connut un extraordinaire succès auprès du public européen et contribua, contre le gré de son auteur, à populariser une image un peu mythique des mers du Sud.

[ E. Taillemite, chapitre 1, volume 6, Encyclopédie de la Polynésie]

Retour en haut de page