Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Les constructions missionnaires : un ensemble architectural unique -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Les événements marquants | 1824-1880 . La première assemblée législative | 1824-1842 . Le "Royaume des Pomare" | Les constructions missionnaires : un ensemble architectural unique

1824-1842 Le "Royaume des Pomare"

Les constructions missionnaires : un ensemble architectural unique

Maisons en dur pour la mission, les chefs et les habitants, ateliers et greniers, quais et même route dallée à la romaine se multiplient. On a recensé plus de 116 constructions de toutes tailles datant du XIXe siècle : 74 à Mangareva, 10 à Aukena, 23 à Akamaru, et 9 à Taravai. Travail étonnant et unique, les Gambier présentent seules dans le Pacifique un tel ensemble architectural. D'autant que le maximum de population enregistré est de 2 270 habitants en 1845. Ce travail vient de la conjonction de la volonté de Mgr Rouchouze et de la compétence professionnelle des frères Gilbert Soulié et Fabien Costes. « J'ai béni le 24 octobre (1835) la première pierre de l'église Saint-Gabriel d'Aukena. Elle est construite en pierre brute... Toute notre ressource consiste dans nos bons amis Gilbert Soulié et Fabien Costes... Ce que nous avons le plus à cœur, c'est de construire des églises décentes et solides ». Les constructions vont bon train : Aukena en 1835, Taku en 1836, Gatavake en 1840, la cathédrale Saint-Michel de Rikitea en 1841, Akamaru en 1844, Tokaragi et Atititoa en 1847, Rouru et le cimetière de Rikitea en 1850... L'ardeur des missionnaires, les radeaux des Mangaréviens, les pics, pelles, pioches et autres marteaux et barres à mine laissés en août 1838 par Dumont d'Urville, lors de son escale aux Gambier sur l'Astrolabe et la Zélée, font merveille et étonnent les marins de passage.

[P. Hodée, chapitre 7, volume 6, Encyclopédie de la Polynésie]


Ancien temple et idole à Mangareva

Retour en haut de page