Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Jules Agostini, fonctionnaire et photographe -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Les événements marquants | 1885-1903. Le Conseil général | Jules Agostini, fonctionnaire et photographe

Jules Agostini, fonctionnaire et photographe

Ingénieur des travaux publics, Jules Agostini séjourne à Tahiti de 1894 à 1898.


Le fare-atelier de P.Gauguin à Punaauia

Jules Agostini est un photographe amateur qui a l'avantage d'être mêlé à des événements historiques. Il participe aux deux expéditions qui conduiront à l'annexion des îles Sous-le-Vent (voir doc). La première, menée en 1895 par Isidore Chessé est celle à laquelle participe Paul Gauguin à bord de l'Aube.

La seconde, en janvier 1897, est dirigée par le gouverneur Gallet.

Ce qu'aime Jules Agostini, ce sont les groupes, bien disposés face à l'objectif: enfants des écoles, gendarmes, membres du corps de santé, fonctionnaires divers.


Jules Agostini

Ce qu'il aime encore plus ce sont les manifestations mondaines : bal, tennis chez le gouverneur, réceptions. Et c'est l'apothéose lorsque la colonie reçoit le prince de la maison de Suède.

Jules Agostini eut l'occasion de rencontrer et de photographier Paul Gauguin sur son lieu de travail puisqu'il nous a laissé une photographie de sa maison à Punaauia.

On eut préféré quelques photographies des toiles de l'artiste au travail, de l'atelier, du lieu de vie de P. Gauguin, plutôt que cette vue mal cadrée de l'extérieur du fare.

Jules Agostini est involontairement à l'origine d'une polémique concernant une œuvre du peintre. Dans un opuscule intitulé « les îles Sous-le-Vent », qu'il publie en 1899, figure la photographie d'une sculpture intitulé « Idole des îles Sous-le-Vent ». Le même thème de « diable cornu » est repris dans des monotypes ou des bois sculptés et la photographie figure dans le manuscrit de Noa-Noa.


Accueil à Huahine de la délégation du gouverneur Chessé

Elle pourrait avoir été réalisée par Paul Gauguin et s’apparente par le style à certaine sculptures caricaturales de l’artiste.

Si l’attribution à Paul Gauguin est contestée par de nombreux spécialistes c’est sûrement grâce à un travail sur la photographie qu’une réponse pourra être apportée à cette énigme.

[Ch. Gleizal]

Retour en haut de page