Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Frank Homes, photographe par alliance -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Les événements marquants | 1885-1903. Le Conseil général | Frank Homes, photographe par alliance

Frank Homes, photographe par alliance


Rue de Pape'ete

On sait de Frank Homes qu'il arrive jeune à Tahiti, et que, bijoutier, il épouse la veuve de Spitz.

On suppose qu'il devint photographe en reprenant le fond commercé de Spitz. Il en utilisa les décors et n'hésita pas à produire, sous sa signature, de nombreuses cartes postales reprenant les clichés de Spitz.


"Cannibale des îles Marquises". Ces photographies
publiées en cartes postales véhiculaient vers
l'Europe l'image stéréotypée du "sauvage"

Les sujets photographiés par Frank Homes n'ont rien d'original : panorama de la ville, kiosque place Tarahoi, rue de la Petite Pologne, paysages de Tahiti et de Moorea, mise en scène de la vie quotidienne, montrent bien que Frank Homes est plus un commerçant soucieux de se constituer un catalogue qu'un photographe inspiré.

Quelques portraits, réalisés en studio, relativement bien composés, ont le mérite de nous renseigner sur l'évolution de la mode. Les femmes semblent au tournant de ce siècle abandonner les lourdes et sombres soieries qui les vêtaient pour des dentelles et des cotonnades, plus claires et plus gaies.

Ayant épousé en seconde noce Alice Gooding, Frank Homes devint notable et propriétaire, notamment de l'île de Tupai. Il meurt à Papeete en 1953 et il est vraisemblable que son fond a été repris par Georges Loulou Spitz.

[Ch. Gleizal]

Retour en haut de page