Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - L’affaire Kong Ah -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Les événements marquants | 1932-1946. Les délégations économiques et financières | L’affaire Kong Ah

L’affaire Kong Ah

Les dissensions au sein du monde popa'a ne se résument pas seulement à la rivalité colons-administration. Le déchirement peut être beaucoup plus complexe et mêler les deux milieux au sein de clans opposés se livrant à des luttes fratricides. Ainsi en est-il de l'affaire Kong Ah (voir doc).

A la faveur de la liquidation judiciaire de cette maison de commerce de Papeete, de hautes personnalités locales, proches du gouverneur Montagné (voir photo ci-contre), se livrent à d'importants détournements de fonds. Or, beaucoup sont liées à la franc-maçonnerie, et sont une proie rêvée pour la droite cléricale, emmenée par Emmanuel Rougier (le neveu du grand Rougier), le Président des Délégations. Les sanctions tombent en 1935, avec des peines d'emprisonnement et le rappel du gouverneur. Mais Rougier veut confondre tous ceux qui ont trempé dans l'affaire et dans sa chasse aux sorcières, il se livre à des manipulations. Ainsi, il monte, semble-t-il, de toutes pièces, un attentat contre sa personne et détourne des documents administratifs, provoquant son arrestation et son expulsion.

En fait, lorsque éclate la Seconde Guerre mondiale, les E.F.O. ont à peine refermé les cicatrices laissées par les séquelles de cette pénible affaire et de ses retombées, qui les ont secoués pendant cinq longues années.

Retour en haut de page