Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - 1797-1842. Les lois missionnaires. -

! Vous êtes ici : Images et vidéos | 1819-1824. Les lois missionnaires | Images

1797-1842. Les lois missionnaires.

Histoire de l'institution

Gravure représentant la « cession de Matavai » aux missionnaires de la LMS. Commanditée par les dirigeants de la LMS, elle est le témoignage iconographique du « malentendu » qui s’installa entre Tahitiens et Européens. L’installation missionnaire en 1797 préfigure de fait la mise en place de la colonisation en 1842.

La baie de Valparaiso en 1834.

Bagnards australiens en Nouvelle-Galles-du-Sud. Ils étaient déjà 300 en 1792 et il fallut faire appel à Tahiti pour les nourrir.

Akaroa, baie de la péninsule de Banks dans l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande.

Détail de la « cession de Matavai ». Le jeune ari’i qui deviendra Pomare II est porté sur les épaules d’un serviteur car si ses pieds touchent le sol celui-ci lui appartient.

Tahitien portant les produits de son île.

Matavai en 1792, aquarelle de G. Tobin, accompagnateur de W. Bligh lors de son second séjour à Tahiti. National Library of Australia.

La colline du Taharaa. Cette autre aquarelle de G. Tobin est l’occasion pour l’artiste de camper une scène de pêche au filet (en niau ) et une pirogue de lagon. National Library of Australia.

Baleiniers dans la baie de Pape’ete

Lancement du navire missionnaire Haweis, en décembre 1817. Il est destiné à transporter à Port Jackson des cargaisons de salaisons et d’arrow-root.

L’arrow-root ou pia était la seule source connue d’amidon avant l’arrivée des Européens.Il fut l’objet d’un commerce qui permit à la mission de Tahiti de dégager d’importants bénéfices.

Presse à canne à sucre. J.Gyles de la LMS tenta d’introduire la culture de la canne à sucre aux îles Sous-le-Vent, mais cette tentative se solda par un échec.

Retour en haut de page