Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Wallis -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1767-1819. Un ordre nouveau | Personnages remarquables | 2 - Européens

Personnages remarquables

Européens

WALLIS (Samuel) (1728-1795)

Navigateur et explorateur anglais qui, en dépit de son expérience limitée, fut choisi en 1766 pour prendre le commandement du Dolphin et poursuivre les voyages d’exploration de John Byron. Assisté des officiers Tobias Furneaux et Georges Roberston, il partit de Plymouth le 21 août 1766 et navigua de conserve avec le Swallow commandé par Philip Carteret. Après le passage de la Terre de Feu, il le perdit de vue et poursuivit seul sa route à travers les Tuamotu où il découvrit Nengo-Nengo, Nukutavake, Paraoa, Pinaki. Toujours à la recherche du continent austral dont on supposait l’existence dans ces parages, il aborda à Mehetia et à Tahiti. Les premiers contacts avec les Tahitiens furent difficiles : ceux-ci s’opposèrent à son débarquement à Taravao le 19 juin 1767, puis à Mahaena alors que le ravitaillement en eau et en vivres devenait impératif. Après avoir mouillé dans la baie de Matavai, l’équipage faillit échouer le navire sur un massif corallien qui porte désormais le nom de banc du Dolphin. On procéda à quelques échanges, mais le 24 juin au matin le navire fut attaqué par près de 4 000 guerriers montés sur 500 pirogues. Wallis se résigna à utiliser le canon et les pertes furent telles parmi les assaillants que les chefs polynésiens cherchèrent à faire la paix dès le lendemain. Malade du scorbut et d’un début de tuberculose, Wallis ne put prendre contact avec Tahiti qu’à partir de la mi-juillet. Il se lia avec la reine Purea mais, peu curieux, négligea l’exploration de l’île, se contentant d’ordonner la remontée de la vallée de la Tuauru.

 image en cours

Après son départ de Tahiti le 27 juillet, Wallis longea Moorea sans y débarquer et fit de même à Mopelia, Scilly et en vue de l’île qui porte aujourd’hui son nom ( île Wallis ) à l’ouest des Samoa. Il rentra en Angleterre au mois de mai 1768 et ne sollicita pas d’autre commandement pour raisons de santé.

[Dictionnaire illustré de la Polynésie, sous la direction de F.merceron]

Wallis 0 < Bougainville 1 < Cook 2 < Bligh 3 < Vancouver 4

Retour en haut de page