Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Page (Théogène) -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1824-1880 . La première assemblée législative | 1843 - 1880 Le Protectorat | Les représentants de l’état | Page (Théogène)

1843-1880 Le Protectorat

Les représentants de l’état
Page (Théogène) (1807-1867).

Né à Vitry-le-François (Marne), Théogène Page fit de brillantes études à l'École polytechnique puis à l'École navale.
Il fut nommé commandant de la division navale de l'Océanie en 1845, puis commissaire de la République à Tahiti.
Il assuma la responsabilité du gouvernement du 16 juin 1852 au 26 mars 1854 et se vit également confier la direction de la Nouvelle-Calédonie, rattachée aux Établissement français de l'Océanie en 1853. Homme énergique et entreprenant, le gouverneur Page contribua à relever Tahiti des ruines de la guerre franco-tahitienne en faisant de Papeete une importante escale maritime. Il fit aménager la Pointe de Fare Ute, construire deux quais d'abattage en carène, un arsenal et des entrepôts qui incitèrent les baleiniers à choisir la rade de Papeete comme port de relâche.
Il fonda le journal français « Le Messager de Tahiti », qui à cette époque était lu jusque sur le continent américain ; les affaires du port de Papeete furent cotées à la bourse de toutes les places de commerce, de Sydney à New York.
En 1856, Théogène Page fut nommé contre-amiral, chargé en 1860 d'assurer la logistique des opérations militaires en Chine et en Indochine. Promu amiral en 1861, il acheva sa carrière de Rochefort et mourut à Paris.

[Dictionnaire illustré de la Polynésie sous la direction de F. Merceron]

Bruat (Armand-Joseph) 0 < Lavaud (Charles) 1 < Bonard (Louis Adolphe) 2 < Page (Théogène) 3 < Gaultier de la Richerie (Eugène) 4 < La Roncière (Émile) 5 < Chessé (Isidore) 6

Retour en haut de page