Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Economie de guerre et Américains à Bora Bora -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1932-1946. Les délégations économiques et financières | Contexte économique | Economie de guerre et Américains à Bora Bora

Contexte économique

Economie de guerre et Américains à Bora Bora

Le gouverneur Orselli est un homme à poigne. Après avoir réduit toute forme d'opposition, il continue en fait, mais avec plus de discernement, l'œuvre entamée par de Curton.

La vie du pays est dominée par l'économie de guerre, dont le symbole est le Service de Ravitaillement (voir doc), chargé d'éviter la spéculation et d'assurer l'approvisionnement de la population en denrées de première nécessité. Par ailleurs, de nouveaux débouchés sont trouvés pour les produits locaux et, lorsque vient l'heure du bilan, on s'aperçoit que le niveau de vie de la Polynésie s'est sensiblement amélioré pendant le conflit. Il faut dire que l'archipel n'a pas connu d'opération militaire sur son sol. Et pourtant, on n'en a pas été loin en 1942.


La piste d'avion construite par les Américains sur l'îlot Motu Mute à Bora Bora.

Devant l'avancée japonaise dans le sud du Pacifique, les Américains décident en effet d'installer une base arrière à Bora Bora. Dès février 1942, ils envoient dans l'île 5 000 soldats, et construisent en cinq mois une piste d'atterrissage longue de 2 000 mètres. La présence américaine a entraîné de profondes perturbations dans la vie quotidienne locale. Toutefois, la base ne servit jamais puisqu'en mai 1942, l'engagement de la mer de Corail stoppa net l'avancée japonaise dans le Pacifique Sud.

[M. Lextreyt. Chap. 2, vol. 7, Encyclopédie de la Polynésie]

Retour en haut de page