Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Paul -Emile Miot, marin et photographe (1869-1870) -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Les événements marquants | 1824-1880 . La première assemblée législative | 1843 - 1880 Le Protectorat | Paul -Emile Miot, marin et photographe (1869-1870)

1843-1880 Le Protectorat

Paul -Emile Miot, marin et photographe (1869-1870)


Portrait de Paul-Emile Miot

Paul -Emile Miot est né à Trinidad en 1827. Après avoir fait l'École navale, il navigue sur différents bateaux avant de rejoindre l'amiral Cloué, sous le commandement duquel il effectue, à bord de la frégate à hélice l'Astrée, un voyage qui fera deux relâches à Tahiti en 1869 et 1870.
Le Père O'Reilly est assez critique lorsqu'il écrit :
"Miot n'a pas su voir les Tahitiens : rien sur la cour de Pomare, rien sur la pittoresque assemblée des Toohitu, pas un village tahitien, pas une pirogue, pas une scène de pêche, pas une vue de temple
Trois jolis clichés sur la jolie maison européenne de Stewart à Atimaono, c'est bien, mais nous aurions été aussi et surtout curieux de savoir comment se présentait le "grande plantation" cette grandiose tentative de colonisation agricole".

Il n'a pas tort, car l'intérêt documentaire des clichés de Miot est limité. En revanche il faut reconnaître à celui-ci une réelle maîtrise de la technique et un talent qui font de lui un des rares photographes de Tahiti à figurer dans les dictionnaires biographiques consacrés à la photographie.
Plusieurs de ses prises de vue intitulés : "le roi de Vaitahu", "femme indigène de l'île de la Madeleine", "banian et case de la reine" méritent également de figurer au panthéon de l'iconographie tahitienne ou marquisienne et l'une d'entre elles souvent reproduite, "deux couples marquisiens photographiés sur le pont de l'Astrée" est tout simplement une grande photographie.

[Ch.Gleizal]


La frégate à hélice l'Astrée que commande P.E.Miot fait escale à Tahiti en 1869 et 1870

Retour en haut de page