Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Consécration de la cathédrale de Papeete -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Les événements marquants | 1824-1880 . La première assemblée législative | 1843 - 1880 Le Protectorat | Consécration de la cathédrale de Papeete

1843-1880 Le Protectorat

Consécration de la cathédrale de Papeete

Le 31 décembre 1875, le Messager de Tahiti retrace l'évènement et décrit les spécificités de l'édifice :

"L'église de Papeete a quarante mètres de longueur sur quatorze de largeur. Le plan a été dressé par M. de la Taille et retouché par M. Sourian. Les fondations furent jetées en béton sur un banc de corail plus vaste que l'édifice, sous le gouvernement de M. de Jouslard. Les travaux furent poussés, sous celui de M. Girard, avec l'activité que permettaient les ressources financières. Enfin sous le gouvernement de M. Gilbert-Pierre une impulsion plus grande encore fut donnée, et la construction a pu être achevée avec le concours de tous.


La cathédrale de Tahiti devient à compter de 1875 partie intégrante du paysage de Pape'ete

La construction entière a été faite par les ouvriers de la colonie. Les portes sont dues au ciseau des Mangaréviens.
L'intérieur de l'église se compose de trois nefs, séparées par des colonnes un peu sveltes, qui devaient être en fonte au lieu d'être en bois. Les ouvertures sont en pleine ogive et laissent pénétrer une lumière qui n'est pas excessive. Les voûtes sont ogivales. La chaire, ornée des quatres évangélistes, et les trois autels avec statuettes, sont en beau bois de chêne et bien appropriés au style de l'église. Toute cette boiserie est sortie des ateliers des célèbres MM. Goyers, de Louvain (Belgique).
Le grand autel remplit parfaitement le fond de l'abside. Il est surmonté d'une verrière exécutée par M. Lobain, de Tours.
Les deux autels des nefs latérales avaient d'abord peu d'apparat, mais ils font bon effet, surmontés de statues et de deux tableaux, dont l'un représentant la Sainte Famille, est dû à la générosité de Mme Bruat, et à l'autre celle de Mlle de Dieudonné, de Louvain. Elle a elle-même exécuté cette copie de Rubens pour notre église, à la prière de l'évêque d'Axiéri.
Cette église a été inaugurée le jour de Noël. M. le Commandant est venu à la messe, suivi de tous les officiers de la colonie.
L'enceinte était complètement envahie et n'a cessé de l'être à tous les offices de la journée".

Retour en haut de page