Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Lettre du 25 avril 1985 -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1953-1996. L’Assemblée territoriale | 1984-1996. L’autonomie interne | Le statut d’autonomie interne | Lettre du 25 avril 1985

Le statut d’autonomie interne

Lettre du 25 avril 1985

Cette lettre n°37/CM est adressée à l'assemblée territoriale par le président du gouvernement pour alimenter le débat du 30 mai 1985 sur le choix du 29 juin.

Extraits

"Le Tiurai débutera le 29 juin mais ce sera la première fête commémorative de l’autonomie interne [avec en plus le quatrième festival des arts du Pacifique].
Les signes distinctifs de notre personnalité seront publiquement et officiellement inaugurés ce jour-là.
Sur un peu plus d’un siècle, l’histoire nous montre un parallélisme. Un 29 juin célèbrera le retour bonifié de ce qui fut donné autrefois ce même jour. Un siècle d’histoire polynésienne en compagnie de la France débouche sur une ère nouvelle dont notre autonomie marque le départ.
Quel meilleur symbole que cette date du 29 juin ?
Au souvenir de la réunion à la France des Îles de la Société et de quelques dépendances, associons celui de l’autonomie acquise sur quatre archipels… C’est avec émotion que la Polynésie retrouve un même jour des compétences larges et pleines sur un Territoire démocratique, prospère et économiquement développé, qu’elle avait confiées à l’aube d’une évolution vers le modernisme à un puissant compagnon qui avait la charge de la conduire au premier rang des revenus par tête d’habitant de la zone Pacifique et de la protéger des convoitises. Ces objectifs atteints, celui-ci doit encore veiller avec les moyens restant à sa disposition, car la faiblesse numérique de notre population et l’immensité de notre Territoire invitent à nous garantir contre les aléas des luttes internationales sans pitié pour les peuples n’inspirant pas la crainte des armes. Seule, la complète maturité de notre développement économique nous permettrait éventuellement d’envisager la solitude de notre cheminement sans risquer de sombrer dans la mendicité et le chaos. Toutes [ces] raisons […] militent de manière incontournable pour le choix du 29 juin.
Autonomes et responsables de leur destin, les Polynésiens affirmeront ce jour-là leur identité territoriale et leur amitié à la République française.
"

Le statut d'autonomie interne 0 < Le rôle du haut-commissaire 1 < Les signes distinctifs de l’identité du Territoire 2 < Lettre du 25 avril 1985 3 < Gaston Flosse et le statut de 1984 4 < La relance des discussions statutaires 5

Retour en haut de page