Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Chronologie -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1953-1996. L’Assemblée territoriale | 1953-1957. L'instabilité | Chronologie


Chronologie

21 octobre 1952  Loi n°52-1175 relative à la composition et à la formation de l’assemblée territoriale des ÉFO

18 janvier 1953  Élection de l'assemblée territoriale (25 conseillers) avec une forte majorité RDPT. J-B Céran-Jérusalémy élu président de l’assemblée

26 avril 1953 : Réélection d’Alfred Poroi à la mairie de Papeete

octobre 1953 Scission chez les conseillers RDPT
10 octobre J-B Céran-Jérusalémy élu représentant à l’Assemblée de l’Union française
12 octobre Discours de J-B Céran-Jérusalémy sur la départementalisation
16 octobre L’assemblée refuse la départementalisation
19 octobre Noël Ilari remplace J-B Céran-Jérusalémy à la présidence

27 novembre 1953 L’assemblée désigne un « comité de toponymie » pour changer l’appellation ÉFO

Juin 1955 Walter Grand président de l'assemblée suite à un nouveau renversement de majorité

29 janvier 1956 Pouvanaa réélu député avec 57 % des voix.

23 mars 1956 : Adoption de la loi-cadre de Gaston Defferre sur l’autonomie des TOM

30 août 1956 Discours de De Gaulle à Papeete

28 septembre 1956 Création de la caisse de Prévoyance sociale

2 novembre 1956 L’assemblée exprime ses inquiétudes quant aux essais atomiques à Christmas
Mai-novembre 1957 Quatre essais atomiques britanniques aériens à Christmas, dont un de 1,8 mégatonne

15 mai 1957 : Décision d’un conseil interministériel sur la création de l’aéroport

22 juillet 1957 Décret d’application de la loi-cadre sur le Territoire

26 juillet 1957 « Loi Hénault » pour les élections des conseillers de l’assemblée territoriale - A cette occasion, le Territoire devient la Polynésie française


Retour en haut de page