Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Remarques sur les élus -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1953-1996. L’Assemblée territoriale | 1953-1957. L'instabilité | Remarques sur les élus


Remarques sur les élus

Cinq membres de l’ancienne assemblée sont réélus.

Les autres sont-ils plus représentatifs ? Il semblerait que le niveau social de ces élus, au moment de leur élection, soit plus modeste en général que dans la précédente assemblée. Ils sont du moins plus représentatifs, comme cet élu des Australes, Mooroa Matani, qui maîtrise relativement mal la langue française.

L’homme le plus populaire et le plus représentatif de la population, Pouvanaa a Oopa n’a pas été élu dans la circonscription de Papeete dont on sait que la population ne lui est pas favorable.
Il n’y a toujours pas de femmes élues.

Comme le montre le dossier sur les changements de majorité, les élus sont sensibles à des « offres » des partis contre lesquels ils ont été élus, voire à des manœuvres du représentant de l’État.

Ainsi, dès 1953, la vie politique locale est marquée par l’instabilité et les renversements spectaculaires d’alliances.


[J.M.Regnault]

Retour en haut de page