Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Georges Spitz, G. Bambridge -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Galerie des personnalités | 1932-1946. Les délégations économiques | Georges Spitz, G. Bambridge

Les délégations économiques.


GEORGES SPITZ

Georges Spitz, dit Lulu, dit Ruru, dit Papa Lulu, est une riche nature, pleine d’enthousiasme. Fils du photographe Ch. Spitz, né en 1885, mort en 1949, bijoutier joaillier, il aura pignon sur rue avec « The Spitz Curio Store ». Agent de recrutement en 1914, il recevra la médaille commémorative interalliée de la guerre 14-18, et il sera fait chevalier de l’ordre de l’Étoile Noire du Bénin. Il jouera un grand rôle dans le plébiscite qui fera de Tahiti un bastion de la France Libre. Décoré de la médaille de la Résistance française, adjoint au maire de Papeete pendant 25 ans, il sera speaker en langue tahitienne de Radio-Club pendant sept ans : cette fonction le rendra très populaire auprès des populations tahitiennes.






G. BAMBRIDGE (1887-1942)

Commerçant et homme politique, né à Hamuta le 1er juin 1887. Après s'être lancé de bonne heure dans les affaires et avoir fondé plusieurs sociétés, il fut élu maire de Papeete en 1933. Sous son mandat fut entreprise la percée de l'avenue du Prince Hinoi. Georges Bambridge accéda également à la présidence des Délégations économiques et financières. Il prit une part active au ralliement des Établissements français de l'Océanie à la France Libre et faisait partie du Gouvernement provisoire lorsqu'il décéda, en 1942.

[Dictionnaire illustré de la Polynésie sous la direction de F. Merceron]

Retour en haut de page