Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Broche (Félix), Ahnne (Édouard) -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Galerie des personnalités | 1932-1946. Les délégations économiques | Broche (Félix), Ahnne (Édouard)

Les délégations économiques.


BROCHE (Félix) (1905-1942).

Militaire français né à Marseille. Nommé en 1939 commandant de la Compagnie autonome d'Infanterie coloniale (C. A. I.C.) de Tahiti. Dès le lendemain de la formation du gouvernement provisoire des Établissements français de l'Océanie, le 2 septembre 1940, il proposa le ralliement, sous certaines conditions, des militaires de la C.A.I.C.

Cette démarche permit le succès du mouvement de la France Libre dans la colonie. Il s'employa alors à la création d'un corps expeditionnaire de 300 volontaires dont il assura le début de l'instruction. En novembre 1940, il fut envoyé à Nouméa afin de mettre sur pied un Bataillon du Pacifique qui comprenait, outre les Tahitiens, 300 Calédoniens et Néo-Hébridais.

C'est à la tête de ce 1er Bataillon du Pacifique qu'il fit route vers l'Australie (mai 1941), puis atteignit le Proche-Orient, le 31 juillet 1941. Promu lieutenant-colonel en octobre de la même année, il participa, à la tête de ses troupes, à la campagne de Libye, et trouva la mort à Bir Hakeim, le 9 juin 1942.

[Dictionnaire illustré de la Polynésie sous la direction de F. Merceron]



AHNNE (Édouard) (1867-1945)

Missionnaire et homme politique. Une de grandes figures de l’entre-deux-guerres. Il arriva à Tahiti en 1892 comme missionnaire de la Société des Missions évangéliques de Paris. Nommé en 1903 directeur de l'école protestante de garçons, il assura cette fonction jusqu'à sa retraite, en 1935. Passionné par l'histoire polynésienne, il occupa aussi le poste de conservateur du Musée de Papeete et passa 17 années à la présidence de la Société des Études océaniennes. Edouard Ahnne prit également une part active à la vie publique de la/colonie. Sa droiture et son bon sens en firent un personnage respecté et écouté. On le retrouva ainsi au Conseil d'administration et au Conseil privé. Son intérêt pour la vie rurale le fit élire président de la Caisse agricole et de la Chambre d'Agriculture. En 1940, ardent patriote, il fut fin des principaux artisans du ralliement des E.F.O. au général de Gaulle. Il mourut des suites d'une hémiplégie le 7 avril 1945. E. Ahnne était Compagnon de la Libération. A Papeete, la rue qui porte son nom passe devant le temple de Béthel et le magasin Honolulu.

[Dictionnaire illustré de la Polynésie sous la direction de F. Merceron]

Retour en haut de page