Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - 1797-1842. Les lois missionnaires. (2) -

! Vous êtes ici : Images et vidéos | 1819-1824. Les lois missionnaires | Images

1797-1842. Les lois missionnaires.

Histoire de l'institution

Ari’i de Tahiti vers 1822. Dessin de J. Lewin.

Tati, chef de Papara fait partie de la confédération de chefs qui aura la réalité du pouvoir à partir de 1827.

Scène de prédication par des évangélistes polynésiens. Ils sont rapidement les porteurs zélés de cette « Loi de Tahiti » initiée par le « libre et équitable Gouvernement de l’Angleterre »

Chef tahitien : ses jambes tatouées le rattachent au passé, alors que sa tunique et son arme l’inscrivent dans « l’ordre nouveau » en train de se mettre en place. Dessin de Maximilien Radiguet , Service historique de la Marine.

Teriitaria, fille aînée du »roi » Tamatoa III de Raiatea fut la concubine de PomareII qui épousa sa sœur Teremoemoe. En 1819, le « roi » de Huahine, Mahine, lui céda son titre. Elle fut ardemment hostile au protectorat et mena la révolte de 1844-1846. Dessin de H.B.Martin.

Maison de la reine PomareIV à Papaoa en 1822. Artiste in connu. National Library of Australia.

En plus de l’assistance aux offices du dimanche, membres de l’église et néophytes étaient tenus d’assister à des classes ou à des réunions-débats.

Retour en haut de page