Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Les haut-commisaires -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Histoire de l'institution | 1953-1996. L’Assemblée territoriale | 1977-1984. L’autonomie de gestion | Les hauts-commissaires

Les haut-commisaires

  COUSSERAN Paul

  NOIROT-COSSON Paul

  OHREL Alain

  COUSSERAN Paul
1922-2000
NOIROT-COSSON Paul
1924-
OHREL Alain
1935
Entrée en fonction 19 décembre 1977 juillet 1981 Janvier 1983
Durée du séjour 3 ans 6 mois 1 an 6 mois 2 ans 4 mois
Titre et fonction au moment de la nomination Préfet (Réunion, Haute Savoie, Essonne) Préfet des Pyrénées-Atlantiques 1978-1981 Préfet de Charente (1981-83)
Carrière antérieure Ecole nationale OM et ENA
Administrateur de la FOM en Extrême-Orient (1947-1954)
Administrateur, conseiller ou directeur de cabinet dans divers ministères
Ambassadeur au Gabon 1963-64
Etudes supérieures d’économie
Sous-préfet
Conseiller technique de divers ministres
Préfet à la Martinique
Institut d’études politiques de Paris et ENA
Sous préfet
Chargé de mission
Préfet
Carrière postérieure Préfet de la région Corse
Directeur de la police nationale
Préfet hors cadre Préfet du Maine et Loire
Conseiller d’Etat
Divers Ancien résistant (Mouvement Combat), déporté
S’occupa des malades polynésiens à Paris
Intervient le moins possible dans les affaires intérieures A été le HC qui a mis en place l’autonomie interne
Citations significatives -Je me doute que la Polynésie n’est pas un paradis pour tout le monde (19 décembre 1977)
- Promouvoir une politique de régulation des naissances sans laquelle l’équilibre du pays sera remis en cause (29 mars 1978)
-On peut faire des choses ici, mais on ne les fait pas à fond (janvier 1983).
- Il existe ici des intérêts qui vont à l’encontre du développement économique.
- J’ai essayé de remplir mon rôle avec la discrétion qui me paraissait s’imposer à l’heure de la décentralisation.
Si les séances du conseil de gouvernement n’étaient pas couvertes par le secret, elles pourraient fournir la matière à d’enivrantes, voire édifiantes narrations (21 juin 1984 devant AT)

Retour en haut de page