Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - 1946-1953. L’Assemblée représentative (2) -

! Vous êtes ici : Images et vidéos | 1946-1953. L’Assemblée représentative | Images

1946-1953. L’Assemblée représentative.

Les événements marquants

Le 5 mai 1946, le Sagittaire est sur le point d’accoster. Sur le quai, officiels en costumes blancs , groupes de danse et militaires sont prêts à les accueillir.( Coll. Ch. Gleizal )

Lors que le Sagittaire accoste les élections à l’Assemblée représentative ont déjà eu lieu. Les Volontaires qui auraient pu légitimement s’y présenter en sont exclus.

L’affaire dite du Ville d’Amiens (22 juin 1947) est née de la revendication par le « Comité Pouvanaa » et « l’Union des Volontaires » de voir les Tahitiens occuper la place qu’ils méritent dans leur pays. Sur cette photographie, le maire A.Poroi reçoit Noel Ilari et les membres de l’Union des Volontaires.( Coll. Ch. Gleizal )

La Tamara remorquant dans la rade de Pape’ete les restes du radeau Kon Tiki qui s’est fracassé sur le récif de Raroia le 7 août 1947. Photographie Sylvain DR.

Les membres de l’expédition, dirigée par Thor Heyerdahl, posent en pareo sur la plate forme du radeau après que les habitants de Raroia les aient recueillis. Photographie Sylvain DR.

En 1948, cinq cents Chinois décident de retourner en Chine. Ce sera pour la plupart une désillusion car ils n’avaient pas prévu la prise du pouvoir par un régime communiste dans lequel ils ne se reconnurent pas tous. Photographie d’un départ, tirée de l’ouvrage « Histoire et portrait de la communauté chinoise de Tahiti » Wen Fa.

Robert Auzelle, architecte urbaniste vient à Tahiti en 1950 aux fins de réaliser un plan directeur d’aménagement pour la ville de Pape’ete.

C’est l’occasion pour le photographe Sylvain de réaliser un reportage qui traduit bien la réalité de l’époque : constructions anarchiques sur des terrains spongieux et sans assainissement, manque de ramassage d’ordures etc…Photographie Sylvain DR.

Affiche vantant les vertus du sport et de l’effort.Au delà de son graphisme mussolinien, elle traduit la volonté des sportifs de s’organiser eet de s’émanciper. En janvier est créée la Fédération Générale des Sociétés Sportives ( FGSS ).

En 1952, les équipes de Tahiti et de Nouvelle-Zélande (ensemble sur cette photographie ) s’affrontent et se quittent sur un match nul (2-2).

Le 30 mars 1950, les officiels sont sur la piste abandonnée de Bora Bora pour accueillir le DC 4 d’Air France.( Coll. Ch. Gleizal )

Retour en haut de page