Histoire de l'Assemblée de la Polynésie française - Le crash du Twin Otter (9 août 2009) -

Sommaire

Le kiosque

La presse de l'époque

Le kiosque

! Vous êtes ici : Les événements marquants | Depuis 2004 : le Taui et ses suites | Le crash du Twin Otter (9 août 2009)

Le crash du Twin Otter (9 août 2009)


À 12 h 15 ce jour-là, l’avion de la compagnie Air Moorea décollait de l’île voisine de Tahiti pour un vol de sept minutes environ. À son bord, vingt personnes. Quelques pêcheurs assistèrent impuissants à la plongée de l’appareil, « les moteurs à fond » dirent-ils. « Tout de suite, on a foncé, tous les quatre en même temps, témoigne l’un de ces pêcheurs, pour voir s’il y avait des survivants. Je voyais du sang et puis tous ces corps qui remontaient à la surface… C’est le copain de Moorea, avec son petit bateau en aluminium qui a accroché les bouées sur tous les corps. Nous, on lui donnait les bouées » (Tahiti Pacifique Magazine, septembre 2007). Tous les corps ne furent pas récupérés. Parmi les vingt personnes décédées, il y avait un couple de touristes australiens, cinq membres de la délégation des services de l’environnement, deux représentants de la Commission européenne en mission d’études et leurs accompagnateurs et des habitants de Tahiti et Moorea. Les cérémonies d’hommage se succédèrent et le secrétaire d’État, Christian Estrosi vint spécialement pour une grande veillée. Le câblier Île de Ré vint récupérer l’enregistreur des conversations de bord, à 600 mètres de profondeur.

Trois ans après, la justice suit – lentement - son cours. D'expertise en contre-expertise, les responsabilités sont toujours mal établies et la date du procès que les familles attendent n'est toujours pas arrêtée… et la compagnie ne se remettant pas de l’accident va disparaître (La Dépêche de Tahiti, 26 août 2010).

Retour en haut de page